Création:

La 26. Infanterie Division est crée le 1er avril 1936 à COLOGNE dans la 6e région militaire (WEHRKREIS VI).
Jusqu'à la déclaration de guerre l'unité est encasernée de la manière suivante:

État-major divisionnaire Cologne
Infanterie.Regiment. 39 Düsseldorf - Mülheim/Ruhr et Wessel
Infanterie.Regiment. 77 Bonn et Cologne
Infanterie.Regiment. 78 Aachen et Düren
Artillerie.Regiment. 26 et I./ A.R. 62 Düsseldorf - Aachen et Bonn
Panzer Abwehr. Abteilung. 26 Düren
Pionier. Bataillion. 26 Cologne
Nachichten. Abteilung. 26 Cologne

Campagne à l'Ouest:

Dans la nuit du 12 au 13 aout 1939, la division quitte définitivement ses quartier pour se stationner dans la région de ECHTERNACH à la frontière Germano-Luxembourgoise. La division assure la protection de la frontière. L'état major est alors stationné dans la ville de TRIER (TREVES en Français).
Le 10 mai 1940, la division franchit la frontière pour traverser les Ardennes belges puis françaises jusqu'à SEDAN. La divisions a ensuite viré plein Sud dans une marche forcée ponctuée de combats via Bar Le Duc pour atteindre finalement le 20 juin 1940 la région d'Epinal.

Occupation:

A l'issue de la campagne de France, la division se stationne dans le nord de la France. S'en suit une période d'instruction au débarquement en vue de l'invasion de l'Angleterre (opération SEELOWE).
Suite à l'annulation de l'opération, la 12e division sera stationnée alternativement entre le nord de la France et la Belgique jusqu'en mai 1941 où elle est déplacée en Pologne Orientale afin de préparer l'invasion de l'union soviétique (Opération BARBAROSSA).

Campagne à l'Est:

Le 22 juin 1941, la 26.Infanterie Division franchit la frontière Russe à Suwalki (Pologne actuel). Elle traverse ensuite les villes de Kowno (actuellement Lituanie) puis Polozk sur la Düna (Bielorussie) avant de se diriger sur Smolensk (Bielorussie) où après de très durs combats la division passe pour la 1ère fois à la défensive.
En octobre 1941, la division commence sa progression vers Moscou. Elle attaque au sud de Bjeloje, participe à la bataille autour de Wjasma puis avance, fin novembre au nord de Staritza entre Tyma et la Volga à l'ouest de Kalinin.
La division participe à la bataille de Moscou du 22 octobre 1941 au 22 janvier 1942 où elle tient le secteur de Rshew au nord ouest de Moscou. Malgré de très durs combats, la division reste en ligne dans cette zone jusqu'en juillet 1942.
A partir de cette date et jusqu'en décembre 1942, la division est déplacée vers le sud et tient la ligne entre Bolchow et Orel.
En janvier 1943, la division est transférée d'urgence vers le sud dans la région du Don supérieur pour éviter l'écroulement de la 8e Armée Italienne. Elle combat entre Oskol et le fleuve Don.
Suite à l(offensive soviétique dans ce secteur, la division se retrouve encerclée entre les villes de Alexejewka et Ostrogossk. Entre le 22 et le 23 janvier 1943, elle parvient à percer vers l'ouest dans le secteur de Nowij Oskol.
Suite à ces combats la division est envoyée dans le secteur de Koursk où elle y prend une position défensive. Elle participe aux batailles de Masturowo et Ssumy où elle parvient à arrêter l'offensive de l'armée rouge. Elle prend ensuite position au nord de Ssumy.
Du 5 juillet au 23 août 1943, la 26.I.D. Participe à la bataille de Koursk où elle combat dans la région d'Orel. Après de durs combats d'arrière garde, elle retraite jusque dans le secteur de Jelnja.
Jusqu'en mars 1944 elle participe aux batailles défensive de Tschaussy, Mogilew et Gorki.
De mars à juin 1944, elle retraite jusque dans la région de Kowel (Ukraine). La division n'est alors plus qu'un Kampfgruppe.

Destruction et transformation:

Après son arrivée à KOWEL en mai 1944, la 26.I.D. est alors considérée comme inapte au combat. En juin 1944 elle est envoyé à Posen (actuellement Poznan en Pologne) pour y être reconstituée.
Le 17 septembre 1944 elle devient la 26.Volkgrenadier Division. La division est alors complétée avec des éléments de la 582. Volksgrenadier Division recrutés principalement au sein de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe. De nombreux convalescents de la 26.I.D. rejoignent
les vétérans et servent d'encadrement au nouveaux venues.

INFORMATION ! Notre site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord pour poursuivre. En savoir plus

J'ai compris

Les Cookies, pourquoi faire ?

Pour le bon fonctionnement de notre site, notre site utilise des cookies et autres technologies similaires. Ses cookies sont normalement supprimés automatiquement quand vous fermez votre session ou quand vous videz le cache de votre navigateur.

D'une façon plus général, vous pouvez définir si vous souhaitez ou non autoriser les cookies dans les paramètres de votre navigateur web, qu'ils soit de notre site ou pas.

Vous pouvez en apprendre plus sur les Cookies sur le site officiel de la CNIL à cette adresse :

http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies

Pour aller encore plus loin :

La CNIL met à disposition de tous un outil de visualisation qui identifie en temps réel les cookies qui transmettent des informations vous concernant à d'autres sites.

Dans le cadre d'un projet du laboratoire d'innovation, les experts de la CNIL ont développé Cookieviz, un outil de visualisation qui permet de mesurer l'impact des cookies lors de votre propre navigation. La CNIL met aujourd'hui à la disposition de tous une version 1.0 de l'outil.

http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/telechargez-cookieviz

JSN Decor template designed by JoomlaShine.com